46 216 Avis BD |20 032 Albums BD | 7 856 séries BD
Accueil
Brother Lono
 

100 Bullets : Brother Lono

 
 

Résumé

100 Bullets : Brother LonoAfin d'acceder au résumé de 100 Bullets : Brother Lono, merci d'activer Javascript.

 

avis bd

Planche de 100 Bullets : Brother Lono"100 Bullets" fait partie des séries polars totalement incontournables dans le comics. Pour ceux qui ne sont pas au jus, 100 épisodes, une tuerie !
Quelques années après la fin, les auteurs ont rempilé sur un one-shot consacré, comme son nom l'indique si bien, à un Lono essayant de trouver la paix aux côtés d'un brave homme de religion.

Disons le tout de suite : les fans de hardboiled y trouveront leur compte, les autres y verront ce qui n'est pas loin de ressembler à une boucherie.
La violence est omniprésente. La scène d'ouverture est d'entrée de jeu mythique. L'ambiance est plombée d'emblée par les cartels et les gangs. Ça torture à tout va et ça flingue a volo.

Le récit d'Azzarello reprend une fois de plus un ensemble d'archétypes du polar. Mais la galerie de personnages étant composée quasi exclusivement de salopards, pas un d'entre-eux n'est pensé pour plaire au lecteur !
Le parti pris de cette histoire exclut tout lien avec "100 Bullets", c'est aussi ça qui est fort : c'est l'histoire de Lono, cette brute de la pire espèce qui veut pourtant calmer le jeu...
Bref, c'est une histoire de sacrés enfoirés, mais elle est sacrément bien écrite.

Comme d'hab', Eduardo Risso nous régale avec ses planches et ses gueules cassées, idéalement mises en couleurs par Patricia Mulvihill.

Les amateurs de la série matrice retrouveront avec plaisir les aventures sanguinolentes de Lono, les autres devront encaisser le côté hardcore. Le genre de comics qui fait mal !


Chronique rédigée par Hellspawn le 21/07/2014
 
 
Avis de :Une excellente BD ! Note de l'album : 4,00
Visitez ma fiche, lisez mes autres avis, comparez vos goûts avec les miens !
Avatar de HellspawnReflet de l'avatar de Hellspawn
Statistiques posteur :
  • 446 (38,99 %)
  • 689 (60,23 %)
  • 9 (0,79 %)
  • Total : 1144 avis
 

Ajout d'avis

 
  • Note du chroniqueur : 4,00 Note générale
  • Originalité : 3,50 Originalité
  • Scénario : 3,50 Scénario
  • Dessin : 4,00 Dessin
 
Acheter neuf : Clic ! Clic ! Clic !
Modifier
 
Devenez fan de la page Facebook de Coin BD pour suivre notre actualité !
 
Note moyenne de l'album : 4.00
Dépôt légal : Juin 2014

Avis des lecteurs

2 internautes ont donné leur avis sur l'album Comics 100 Bullets : Brother Lono, lui attribuant une note moyenne de 4,00/5. La chronique BD ci-dessus est prise en compte dans le calcul de cette moyenne.

30 8 2014
   

Après l’excellente conclusion de l’incontournable saga "100 Bullets", Brian Azzarello et Eduardo Risso remettent donc le couvert pour nous raconter ce qu’il est advenu de Lono.

Lono, qui s’était fait tirer dessus par Dizzy Cordoba, n’est donc pas mort, mais vit désormais dans un monastère mexicain, où il aide le Père Manny Perez à s’occuper de son église et de son orphelinat. L’ancien Minuteman semble donc vouloir tourner le dos à son ancienne vie, mais c’est évidemment sans compter sur la présence de narcotrafiquants qui sèment la terreur sur la région et qui ne manquent donc pas de venir perturber la sérénité de notre ami… Alléluia !

La trame de cette histoire qui invite notre héros à défendre une petite communauté harcelée par des cartels de la drogue ne sort donc pas vraiment des sentiers battus et l’intrigue de ce spin-off n’apporte certes absolument rien à la série principale, mais le talent narratif d’Azzarello suffit amplement à notre bonheur. De plus, l’auteur propose à nouveau une excellente galerie de personnages, emmenée par un Lono en grande forme, qui tente de contenir sa véritable nature tout au long de l’album.

Mais ce qui caractérise le plus ce récit, c’est la violence qui accompagne cette descente aux enfers des personnages. Dès les premières pages, le lecteur a droit à une scène de torture d’une cruauté extrême et cette violence montera crescendo jusqu’au final particulièrement explosif. Si, comme à son habitude, le scénariste suit plusieurs personnages en parallèle, il parsème ses histoires de scènes-choc qui réservent ce tome à un public averti.

Visuellement, le style bien particulier d’Eduardo Risso continue de faire des miracles, tout comme son sens du découpage époustouflant. Le tout est une nouvelle fois rehaussé par la colorisation experte de Patricia Mulvihill, qui restitue à merveille l’ambiance poussiéreuse, glauque et étouffante de ce bled pourri situé non loin de la célèbre ville far westestienne de Durango.

Un tome qui ravira les amateurs de polars sombres et violents, ainsi que les nombreux fans de "100 Bullets".