46 429 Avis BD |20 122 Albums BD | 7 880 séries BD
Accueil
Moteur de recherche

Albums BD dont la collection est exactement Eperluette

 

Cette recherche liste les Albums BD dont la collection est exactement Eperluette.

Lien direct

 

La recherche concerne les albums BD qui répondent à conditions suivantes :

Ajouter

 

L'Ascension du Haut Mal, tome 1

Note moyenne de l'album : 4,00
Octobre 1996
 
David B. nous présente son grand frère Jean-Christophe, sa petite sœur Florence, ses parents dessinateurs, ses copains, son voisinage, à partir de 1964. Au milieu de l'insouciance de l'enfance, des bagarres avec les voisins, des rapports de l'enfant avec les légendes japonaises que lui narre sa mère avant de s'endormir, de sa passion pour le dessin, David B. nous livre sans fausse pudeur, sans nombrilisme snob, le récit autobiographique... [suite du résumé]
 
 

L'Ascension du Haut Mal, tome 2

Note moyenne de l'album : 4,36
Octobre 1997
 
Suite du tome 1 : David B. explore dans ce 2° tome les expériences macrobiotiques que tentent ces parents pour guérir leur fils aîné Jean-Christophe sans avoir à lui ouvrir le cerveau. Découverte des communautés macrobiotiques (des sectes quoi!), récit des destinées des ancêtres, et imaginaire individuel de l'enfant qui deviendra David B… Le tout entrecoupé par des passages du présent, avec les réflexions actuelles de l'auteur,... [suite du résumé]
 
 

L'Ascension du Haut Mal, tome 3

Note moyenne de l'album : 4,00
Juillet 1998
 
Ce troisième tome de la série autobiographique débute à la fin de l'année 1970: Jean-Christophe a 14 ans, le narrateur 12 et sa sœur Florence 11. Les parents cherchent toujours des solutions pour soigner Tito de son épilepsie, alors que le problème devient urgent, à cause de la fréquence de ces crises qui l'empêchent de suivre une scolarité normale. Florence la petite sœur découvre la peur, et le personnage de David B. combat... [suite du résumé]
 
 

L'Ascension du Haut Mal, tome 4

Note moyenne de l'album : 4,00
Septembre 1999
 
« A la fin de l’année 1970 je décide de changer de prénom. Je n’en ai pas conscience mais c’est un acte symbolique. J’ai gagné la guerre. » Le narrateur va changer de nom, il devient David, et à travers ce changement, il se rapproche du David B qui signe cet album. Le narrateur lit beaucoup, commence à noter ses rêves, dessine, et surtout il continue à se construire une barrière face à la maladie de son frère. Les parents... [suite du résumé]
 
 

L'Ascension du Haut Mal, tome 5

Note moyenne de l'album : 4,50
Septembre 2000
 
... Et l'on retrouve la couverture jaune et noire, avec ces personnages figés dans une position à laquelle seul le temps vole son apparente éternité. Le récit est une autobiographie, genre peu exploité en bande dessinée. L'auteur évoque les souvenirs liés à sa famille meurtrie par le Haut Mal, c'est-à-dire l'épilepsie de Jean-Christophe, l'aîné de la famille. La violence de celui-ci éclate dans cet album, bien plus que dans... [suite du résumé]
 
 

L'Ascension du Haut Mal, tome 6

Note moyenne de l'album : 4,38
Novembre 2003
 
David est seul à Paris. Il va au cours d'Arts Appliqués et le week-end il passe son temps à dessiner et à lire enfermé dans son studio. " Et le passé me tord les entrailles ça crie à l'intérieur" C'est à cette époque que David retranscrit ses rêves. Son mal être est plus que présent, il se demande si ça ne serait pas mieux de se laisser aller comme son frère ou bien de se suicider pour mieux sortir de son malaise. Jean- Christophe... [suite du résumé]
 
 

Conte démoniaque

Note moyenne de l'album : 5,00
Janvier 1996
 
Travail imposant tant par sa densité, que par sa virtuosité et son sujet, Conte démoniaque, saga infernale de 300 planches, est d'un souffle et d'une puissance digne de rajouter une pierre conséquente à la mythologie universelle du Bien et du Mal. Conte Démoniaque est le premier volet d'une œuvre profonde qui s'est poursuivie avec Faune (Amok) ou Les Sœurs Zabîme (Ego Comme X). [suite du résumé]
 
 

La Route des Monterias

Note moyenne de l'album : 2,00
Mars 2004
 
Vienne, probablement début 19ème. Hans, taximan, se fait sortir de son train-train par une bande d'anarchistes qui l'entrainent dans un périple qui l'emmènera jusqu'au fin fond du Mexique, en pleine révolution. Il rencontrera des personnes énigmatiques : le "Singe", puis un Zorro masqué, et une belle révolutionnaire. Quant au "Singe", il ira sur la route des Monterias, pour satisfaire son idéal libertaire, ou peut-être autre chose... [suite du résumé]
 
 

Verte campagne

Note moyenne de l'album : 3,00
Mai 1996
 
Par de courtes histoires décalées et drôles, Thiriet propose au lecteur d'explorer avec lui son univers étrange où les pièces d'un moteur automobile prennent forme humaine, où on prend un tas de sable en auto-stop et où les chats couchent avec les souris. Ces histoires sont auparavant parues dans le magazine "Fluide glacial" en 1992 et 1993, ce qui veut dire que "Verte campagne" est directement dans la lignée d'albums comme "Histoires... [suite du résumé]